Présentation

Après des études supérieures en lettres modernes, j'ai effectué un retour à la terre dans les années soixante-dix, me consacrant au maraîchage puis à l'oléiculture. www.adolive.com 

Inspirée par cet arbre mythique qu'est l'olivier, j'ai éprouvé le besoin de décrire la relation qui nous unit afin de transmettre les leçons de sagesse, d'amour et de beauté, qu'il insuffle à ceux qui se donnent la peine de l'aider à prospérer.

A la parution de mon premier livre j'ai adhéré à  l'association internationale des écrivains et artistes paysans (AEAP), que j'ai l'honneur de présider aujourd'hui.
Site: www.ecrivains-paysans.com 
Blog: http://blog.ecrivains-paysans.com 

Vous trouverez ici mes publications que vous pouvez vous procurer également sur notre boutique en ligne, ainsi que l'annonce des manifestations auxquelles je participe.

Merci de votre visite, n'oubliez pas qu'un petit message, laissé sur la page contact, me fait toujours plaisir.

A bientôt,

Jacqueline

Cadeau: Pour 3 livres commandés, le CD du conte "Le Roi des oliviers" lu par Ana-Paola Bernard.

 

Un texte chaque mois

 

L’Île Rousse

 

Rousse, l’Île ! Non pas du roux de l’arbouse, qu’il lui arrive d’arborer au crépuscule flamboyant de l’automne ; mais du roux pâle du sable chaud, un peu éteint par la grisaille du ciel. Discrète.

Vue de loin elle bondit hors de l’eau en tutu et d’un saut léger fait le dos rond en une large révérence avant d’étirer un grand écart jusqu’au rivage, en un élégant ballet aquatique et aérien.

Lorsqu’on tente de la prendre d’assaut, elle fait des niches avec le petit air espiègle que lui confèrent ses taches de rousseur. Elle s’amuse à nous jouer des tours, faisant apparaître et disparaître des roches acérées, des criques transparentes tapies au creux de ses reins, des parterres de griffes de sorcière en fleur, une tour massive imposante ou un timide lézard en quête de soleil.

Chaque jour elle revêt une lumière différente, tantôt agressive, tantôt rêveuse ou mélancolique.

Depuis la Côte, la ville la contemple avec respect et admiration, tout entière vouée à son culte, fière de lui appartenir.

Nous avons accompagné les pêcheurs pour lui rendre hommage en mer, en fêtant la Saint-Erasme, dans le soleil couchant. C’est le moment où elle se dresse jusqu’au ciel, sombre et fière, inquiétante, mystérieuse.

Dans le plus grand recueillement, en entonnant des chants sacrés au rythme du clapotis des vagues, les confréries ont jeté à l’eau des bouquets de fleurs dans la fumée des feux de Bengale.

J’avais quinze ans lorsqu’elle m’a éblouie pour la première fois. Depuis je la garde en mon cœur et la retrouve toujours avec la même émotion, le même amour.

Le matin où nous l’avons quittée, elle semblait si triste, voilée de brume, à peine perceptible sous la pluie, entre un ciel d’encre et une mer de plomb…

Je n’ai pas eu le cœur à la photographier.

 

Ce n’est qu’un au revoir…

Commandes

Commandes - Jacqueline Bellino

Boutique en ligne